Efficacité & Agilité Management

Quel impact du digital sur le management ?

Bénéficiez des conseils d’une formatrice-coach pour appréhender les nouveaux enjeux managériaux à l’ère du digital.

1 – Que signifie manager à l’ère du digital ? La fonction et ses missions ont-elles réellement connues une révolution ?

« Manager à l’ère du Digital », c’est adapter son management au nouveau monde de l’entreprise. C’est aussi s’adapter à l’émergence des nouvelles technologies, et surtout à la transformation des métiers et des compétences.

Un manager doit inévitablement repenser sa posture et sa manière de faire car son poste repose désormais sur la rapidité des échanges interpersonnels.

En tant que formatrice-coach, auprès de managers, j’ai constaté une importante évolution de la fonction et ses missions sur 3 plans :

  • le savoir : le manager est devenu un catalyseur d’informations et de savoir. Dans le même temps il doit accepter de ne plus être expert, ne plus tout savoir pour pouvoir prendre de la hauteur. C’est la condition pour et connecter les informations entre elles et déployer ainsi le savoir de ses équipes.
  • le savoir-faire : le manager s’est approprié en l’espace de 20 ans plus de 100 nouveaux outils ou méthodes, tels que Skype, LinkedIn, le feedback positif ou le design thinking, et tout cela est loin d’être terminé.
  • le savoir-être : la nouvelle posture du manager doit notamment intégrer le collaboratif, l’agilité et l’innovation.

 

2 – Quels sont les nouveaux défis du manager à l’ère du digital ?

Le principal défi réside dans la culture et la posture managériale. Les galons de manager ne suffisent plus. Il lui faut faire preuve de leadership et de charisme pour fluidifier les univers complexes et dissoudre les silos.

L’espace de travail constitue également un challenge managérial. En effet, la mobilité est aujourd’hui au cœur de la transformation digitale des entreprises. Les salariés travaillent désormais dans leur entreprise, à leur domicile, en bureau virtuel voire dans leurs lieux de prédilection. Le multi-bureau, le home office ou le co-working ont ainsi remplacé le schéma traditionnel. Le manager doit s’adapter et prendre en compte ces nouvelles modalités de travail.

Enfin, les outils (Microsoft Office 365, Google for Work ou encore Salesforce) bouleversent nos métiers. Ils permettent aux entreprises de collaborer, d’échanger simultanément tout en consolidant la connaissance de leurs clients.

De plus en plus matricielle mais avec des frontières de moins en moins dessinées, la relation entre les niveaux hiérarchiques internes et les partenaires externes se renouvelle. Pour y faire face, le manager de demain doit développer ses capacités interpersonnelles et son sens de la collaboration. Il doit s’affirmer comme un leader pour mobiliser les équipes transversales vers des objectifs commun.

Ce nouvel univers professionnel est passionnant autant qu’il est complexe. C’est pourquoi, je suis convaincue que le collaborateur de demain devra être régulièrement accompagné dans sa vie professionnelle par un coach. Un soutien indispensable pour prendre de la hauteur et face avec agilité et sérénité à ce changement culturel majeur.

 

3 – Face à la transition numérique, le manager doit-il acquérir de nouvelles compétences ?

Le savoir-être est un prérequis au savoir et au savoir-faire pour le manager de demain. Ce dernier doit, certes, continuer à se former aux compétences techniques (hard skills) mais également aux soft skills.

4 – Quelles sont les « soft skills » indispensables pour le manager aujourd’hui ?

  • Soft skill n°1 : savoir donner du sens (le make sens). Identifier la signification profonde et les motivations de ses missions. Le manager pourra ainsi apporter du sens aux missions de ses collaborateurs et leur montrer le chemin à prendre face à des situations complexes.

Soft skill n°2 : savoir naviguer en transversal. Les managers de demain devront une intelligence collective pour travailler avec des équipes pluridisciplinaires.

Soft skill n°3 : être innovant – voire « disrupteur ». Savoir repenser ses périmètres et remettre en question les modèles existants. Pour cela, il est indispensable d’être ouvert aux autres, de faire preuve de curiosité et de pratiquer le test and learn. L’heure est à l’expérimentation et à la disruption.

Soft skill n°4 : faire appel à son intelligence émotionnelle. Se connaître, connaître les autres et savoir influencer. Avec l’émergence du digital, le quotient émotionnel prend le pas sur le quotient intellectuel. Pour optimiser le travail collaboratif, manager, soyez donc empathiques !

Soft skill n°5 : être agile. S’adapter facilement nécessite d’être en permanence dans l’apprentissage, la maîtrise des dernières technologies et des techniques.

Soft skill n°6 : être authentique. Rester fidèle à ses valeurs, prendre des décisions à son image, respecter les autres, avoir une éthique, une déontologie sont aujourd’hui des normes primordiales pour la nouvelle économie et la réussite de ses équipes.

5 – Quels sont les pièges à éviter pour manager en phase de transformation digitale ?

N’essayez pas tout contrôler, ne recherchez pas la perfection. Au contraire, « lâchez prise » et prenez de la hauteur et du recul. Inspirez-vous des modes de management des start-ups, accordez-vous le droit à l’erreur. L’échec nourrit la réussite et développe l’innovation par une approche « Test & Learn ». Elle permet, à une entreprise ou à une équipe, de rester compétitive.

 

6 – 3 outils digitaux qui facilitent la vie d’un manager

  • Whatsapp : mettre en place un groupe avec son équipe pour se passer rapidement les infos clés et éviter l’abondance d’emails.
  • LinkedIn : développer sa présence digitale pour rassembler son réseau, dialoguer avec ses contacts clés mais aussi gagner en visibilité et en légitimité en interne comme en externe.
  • Office365 : faciliter les processus de travail personnel et d’équipe grâce au partage de documents, aux communications ou réunions à distance et à la synchronisation de ses données en temps réel.

Nelly Dubout, Co-Dirigeante de BIRDS Conseil, accompagnateur/facilitateur des transformations digitales et managériales et Coach Professionnel certifiée HEC.

Vous aimerez peut-être aussi