Engagement et fidélisation Stratégie Marketing

Top 5 des enjeux du Social Media Manager de Topito

Vous êtes social media manager sur le premier média de divertissement français Topito, quels ont été vos principaux défis ?

Le principal défi de pure-player comme Topito c’est la dépendance aux plateformes sociales. Du jour au lendemain, nos médias peuvent être évincés d’un réseau social suite à un changement d’algorithmes ou d’une décision arbitraire. Les données présentées par les plateformes varient de jour en jour et nous ne savons même pas si elles sont vraies. Il est donc important d’être présents partout pour suivre les tendances et s’adapter aux nouveaux usages. Évidemment, chaque réseau a ses spécificités. Une grosse partie de notre travail consiste donc à adapter nos contenus sous différents formats : articles, stories, images verticales, images carrées, vidéos carrées, vidéos verticales, vidéos 16:9… 

Quels sont les 2 ou 3 leviers incontournables d’une stratégie social media réussie ?

Il faut adapter son contenu pour qu’il soit le plus simplement consommable par l’utilisateur. Est-ce que le message que je veux faire passer mérite une vidéo, un article, une image ou juste un tweet ? Il faut ensuite que ce message capte l’œil de la personne qui en est la cible, par exemplesi on intère un lien externe dans un article, il faut que l’image de Une soit suffisamment attractive pour donner envie de lire l’article sans pour autant tomber dans l’excès du clickbait :

  • Pour une vidéo, il faut que la première seconde incite à regarder la suite.
  • Pour une image, il faut qu’elle comporte des textes lisibles (même de loin) et qu’elle s’affiche sans être cropée. 

Deuxième levier : bannir l’automatisation le plus possible. Tout automatiser à grande échelle est la garantie de faire des erreurs, d’avoir une communication froide et de passer à côté de l’événement. Programmer un contenu à 17h00 chaque jour parce qu’un blog l’a prescrit ou par habitude parce qu’on a toujours fait comme est une grosse erreur. Il faut faire du « test & learn » en continue. Vaut-il mieux poster à 18h, à 19h ou à 23h ? Testez et regardez vos résultats. Chaque communauté est différente !

Évolution des modes de consommation, apparition de nouveaux media sociaux et de nouvelles règles… comment faites-vous pour rester à la page ?

Au départ, les réseaux sociaux de Topito n’avaient pour utilité que de renvoyer du trafic vers le site web, central dans notre stratégie de diffusion.. Aujourd’hui, nous nous considérons comme un média dont l’une des branches est le site web.. Dès que nous investissons un nouveau réseau social, nous nous demandons comment diffuser du contenu dessus :

  • Comment adapter l’essence de Topito en story ?
  • Comment le faire en vidéos ?

C’est ainsi que nous parvenons à créer le contenu pour le bon média. Il ne faut pas croire que chaque réseau social est une révolution qui va tout changer. Beaucoup sont annoncés comme des Facebook-killers et disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus. Quel que soit le réseau social, le fond doit rester le même. Ce sont juste les formats de contenu que nous adaptons. Prenons l’exemple du bac. Créé en 1808, il devait déjà être une source comique exploitée dans les journaux. De nos jours si le support a changé, le ressort est le même : nous en faisons un “Top des stories que tous les bacheliers font”. 

Quelle est la clé pour trouver l’équilibre dans l’animation de la communauté Topito sans s’impliquer trop personnellement ? Comment gérez-vous votre e-reputation de marque et personnelle ? 

La principale difficulté liée à l’animation de communauté est de maintenir la frontière entre le personnel et le professionnel. En effet, nous animons des réseaux sociaux où nous sommes présents également à titre personnel et que nous pouvons animer avec notre téléphone personnel avec des applications sur lesquelles nous nous loggons avec nos comptes perso et pro. La frontière est donc très mince. J’ai la chance avec Topito d’être sur un média qui me correspond bien et dont je partage les valeurs. Prendre la parole en mon nom ou au nom de Topito revient donc souvent au même. Toutefois, je me retiens personnellement de donner mon avis sur Twitter. Je pense qu’il faut l’éviter. Cela rendrait Twitter beaucoup plus agréable à utiliser 🙂 

Quelles qualités doit avoir un responsable Social Media Manager ?

Il doit savoir qu’il ne sait rien. Dès la sortie d’école, nous sommes déjà dépassés, trop vieux pour comprendre l’utilisation des réseaux sociaux. En tant que professionnel, notre regard est forcément biaisé. Nous regardons les réseaux comme des professionnels et non de simples utilisateurs. La seule façon d’être sûr est donc de tester. Sans cela, nous continuerons à ne rien savoir. Il est indispensable de remettre quotidiennement en question toute sa stratégie sociale media pour adapter son travail aux nouvelles tendances, aux nouveaux réseaux. 

Enfin, il faut être constamment connecté à l’actualité pour pouvoir y réagir. Le tout sans oublier de faire son travail quotidien. 

Vous aimerez peut-être aussi