Nouvelles tendances Tendances & Innovation

Créer une démarche innovante et vertueuse dans la mode !

À une époque où les consommateurs ont de fortes attentes sur la responsabilité environnementale et sociétale des marques, Frédéric MUGNIER nous explique comment FAGUO devance depuis toujours cette tendance. Dès sa création, la marque a placé l’innovation au cœur de sa dynamique de croissance pour relever le défi d’une démarche vertueuse à l’impact environnemental réduit, voire même, positif. Ainsi, la marque nourrit un véritable engagement autour de ses produits en incarnant concrètement ces valeurs : respect, mesure et échange. Le déménagement à Nantes , il y a 6 mois de cette aventure entrepreneuriale en est le logique aboutissement.

Quelle est votre mission sur terre ? En une phrase

La mission de FAGUO est de produire un vestiaire masculin mode tout en engageant notre génération contre le réchauffement climatique.

Comment être disruptif et bousculer les codes dans le secteur de la mode ?

Le plus important pour nous est de porter une vision qui n’est pas inhérente au secteur dans lequel nous évoluons. La mode est une industrie polluante et lorsque nous avons lancé FAGUO en 2009, il était peu commun pour une marque de réellement se préoccuper de l’impact environnemental de ses produits, depuis leur production jusqu’à leur fin de vie. C’est ce qui nous a poussé à faire un premier bilan carbone en amont de la création de notre première paire de chaussures et à réduire ainsi nos émissions de CO2 de 30% avant même sa sortie. L’idée de planter des arbres était aussi novatrice. Si porteuse de sens, elle est rapidement devenue une partie intégrante de l’ADN de FAGUO. Cela n’a pas changé puisque nous avons aujourd’hui planté plus d’1,4 million d’arbres en France. En compensant nos émissions de CO2, FAGUO est ainsi une marque de mode au bilan carbone positif et nous menons des actions concrètes pour réduire drastiquement nos émissions de CO2. Notre objectif : créer une démarche complète vertueuse qui montre qu’il est possible de bien s’habiller, tout en choisissant de faire mieux pour le climat. 

Quel est votre secret pour que votre croissance soit aussi vertueuse que les valeurs de vos produits ?

Le secret est de se fixer des objectifs raisonnables pour une croissance contrôlée et modérée. Ces objectifs doivent être orientés business mais surtout pilotés par notre impact carbone. FAGUO grandit en ouvrant régulièrement de nouveaux points de ventes, mais aussi en lançant des produits plus techniques, élaborés avec des matériaux recyclés… FAGUO n’a cessé de grandir depuis 2009. Pourtant, cela ne nous a pas empêché de passer d’un produit moyen qui émettait 9kg eq de CO2 en 2010, à 6kg eq de CO2 en 2015 pour arriver à un objectif de 4kg eq de CO2 à l’horizon 2020. Le déménagement à Nantes s’inscrit dans cette croissance raisonnée avec de nouveaux bureaux classés en catégorie A en termes d’émissions de GES. C’est une des actions qui nous permet de réduire nos émissions de CO2 liées aux activités quotidiennes de FAGUO.

Quelle importance accordez-vous à l’innovation ? 

L’innovation est cruciale. Il y a quelques années, utiliser des matériaux recyclés dans du textile était quasi impossible ou extrêmement coûteux. Maintenant, c’est possible ! 10% de nos références sont élaborées à partir de matériaux recyclés. Un produit sur deux le sera d’ici l’été prochain.  L’objectif est de les intégrer partiellement ou intégralement à 100% de nos produits d’ici 2024. L’innovation nous permet aussi de recycler des chaussures que nous récupérons dans nos bornes de recyclage en boutiques FAGUO. Nous travaillons avec une usine qui parvient à décomposer tous les matériaux d’une paire de chaussures et à les recycler indépendamment les unes des autres.  Créer de la matière recyclée permet de créer de nouveaux produits, réduisant ainsi l’empreinte environnementale de ces derniers.

Un modèle, une source d’inspiration, une marque qui vous fait rêver ? 

Avec mon associé Nicolas, nous avons été influencés et inspirés par une marque comme Patagonia qui a su s’engager pour l’environnement dès les années 70, se construire un ADN de marque responsable et s’y tenir depuis. Patagonia et FAGUO partagent cette conscience de faire partie du problème et de vouloir sans cesse s’améliorer pour réduire l’impact des produits sur l’environnement sans pour autant adopter un comportement moralisateur ou donner de leçons. La prise de conscience environnementale des entreprises et des consommateurs sera d’autant plus efficace si elle est individuelle et se fait naturellement.

Quel état d’esprit adopter et quelles qualités mobiliser pour réussir un projet engagé si innovant ?

 Être positif, croire en l’avenir et à l’innovation. 

Vous avez récemment déménagé à Nantes avec vos collaborateurs. Comment avez-vous fait pour transformer votre projet entrepreneurial en aventure collective ?

Nous avons cherché à impliquer chacun dans ce déménagement et non à l’imposer. Pour réussir ce déménagement, nous voulions convaincre plus de 50% des équipes de nous suivre dans cette nouvelle aventure. Nous étions convaincus que Nantes était la ville idéale tant sur le plan professionnel que personnel grâce au tissu entrepreneurial de plus en plus développé et aux infrastructures que nous pouvions avoir, mais aussi grâce à sa proximité avec la mer et au confort de vie que l’on peut y avoir. Pour cela, nous avons, par exemple, emmené toutes les équipes parisiennes à Nantes l’année dernière pour découvrir la ville et leur permettre de se projeter un peu en amont dans ce nouvel environnement. Presque 6 mois après, personne ne regrette, bien au contraire !

Quels sont vos prochains chantiers et défis ?

Comme je l’ai évoqué un peu plus tôt, l’utilisation croissante de matières recyclées représente un vrai défi dans les années à venir, au même titre que l’ouverture de nouvelles boutiques qui viendront renforcer le réseau dont nous disposons déjà. 

Votre petit truc en plus ?

Mon niveau au babyfoot. Vous venez faire une partie ? 

Vous aimerez peut-être aussi