Créativité Tendances & Innovation

Comment gérer une croissance et des ambitions fulgurantes?

Ingénieurs agronomes de formation, Emmanuel et son cofondateur lancent Hari&Co sur les bancs de l’école alors qu’ils sont encore étudiants. Sensibilisés aux enjeux de l’alimentation de demain, leur projet entrepreneurial né d’un constat au resto U : l’industrie ne suit pas ces grandes tendances. Une révélation amusante puisque que les deux compères approvisionnent désormais quasiment tous les restaurants universitaires de France.

Quelle est votre mission sur terre ? En une phrase

Elle est très liée à l’objectif que nous nous sommes fixés chez Hari&Co : faire manger plus sain, plus durable et donc végétal.

Notre mission est un enjeu d’alimentation pour résoudre les problématiques environnementales et nutritionnelles.

Quelle importance accordez-vous à l’innovation ?

Notre principal défi est d’apporter des solutions qui répondent aux attentes de nos clients sans faire de concessions dans nos produits ou sur nos valeurs. C’est pourquoi, l’innovation est centrale pour créer des produits 100% bio, sans additifs et français. Faire de la cuisine sans chimie, avec des produits peu transformés mais bien cuisinés et équilibrés, telle est la véritable innovation. Nous obtenons ainsi la note 100/100 sur la partie nutritionnelle de Yuka, une petite prouesse !

Pour autant, cette exigence ne doit pas nous enfermer sur un marché de niche. Au contraire, il est essentiel de rendre notre innovation accessible au plus grand nombre : de la restauration collective au magasin.

Vous avez changé de nom en 2018 pour devenir Hari & Co ? Pourquoi ce changement ?

J’ai rencontré mon cofondateur Benoit en école d’ingénieur agronome, nous maîtrisions donc parfaitement notre produit et notre capacité d’industrialisation. Nos compétences marketing, quant à elles, laissaient plutôt à désirer…. Notre premier nom ne recouvrait pas la mission que nous voulions porter. Pourquoi ? Nous voulons faire manger plus sain et végétal. Notre marque doit incarner cette mission. C’est désormais le cas avec Hari & Co qui en faisant écho à « haricot » et à « compagnie » représente la légumineuse dans sa diversité.

Par ce rebranding de l’entreprise et des produits, nous avons réaffirmé notre personnalité. Ainsi, notre ambition est claire pour notre client dès qu’il découvre notre nom.

Quels sont les étapes clés pour réussir un repositionnement de marque ?

Avant tout, il est primordial de repenser notre objectif globalement en lien avec nos convictions. Il faut alors partir du plus large pour revenir au plus fin : du pourquoi au comment. Cette démarche est clé pour prendre du recul et faire émerger la véritable mission que nous souhaitons accomplir.

Dans notre cas, n’étant alors présents qu’en BtoB, nous étions peu connus du grand public. Notre rebranding a donc été facilité. Ce n’est pourtant anodin. Nous avons corrélé notre stratégie de conquête d’un marché BtoC et notre repositionnement de marque pour qu’ils s’apportent mutuellement. Pour réussir, nous devions les penser et les mener simultanément.

Levée de fonds, conquête de la GMS, distribution internationale… vos ambitions sont importantes et votre croissance l’est tout autant. Comment faites-vous pour gérer ce déploiement à grande échelle ? Quel état d’esprit adopter et quelles compétences mobiliser ?

Notre principal atout pour scaler est la maîtrise de notre configuration industrielle et donc de la croissance de notre production. Nous avons ainsi pu prioriser d’autres éléments pour accompagner notre déploiement à grande échelle. Dans un premier temps sur le secteur BtoB, nous avons configuré une équipe commerciale adaptée. Par la suite, nous l’avons faite évoluer pour nous adapter aux spécificités du marché BtoC. Il était alors indispensable de recruter des talents en marketing et communication. Dans les domaines brand et consumer, nous avons également bénéficié de l’expertise de notre fond d’investissement Eutopia. Une véritable chance pour aborder ces sujets plus sereinement.

En ce qui concerne l’export, si la France reste notre priorité, nous testons de petites configurations sur des marchés à fort potentiel comme les Etats-Unis. C’est un excellent moyen d’apprentissage !

Notre objectif et notre état d’esprit sont désormais de progresser en France et d’améliorer notre notoriété de marque. Nous nous appuyons sur nos valeurs fortes qui sont aussi des éléments importants de recrutement. Nos équipes sont ultra engagées. Elles veulent apporter du sens dans leur quotidien professionnel en ayant un impact positif sur l’environnement.

Vous multipliez les interviews, les reportages… on ne parle que de vous dans la foodtech ! Quels sont vos secrets marketing et communication pour faire parler de vous ?

La tendance de l’alimentation végétale est une tendance de fond importante. Nous sommes pourtant assez peu d’acteurs finalement. Du fait de notre approche globale, du caractère « made in France » et 100% végétal de nos produits, nous portons beaucoup de valeurs qui parlent. Nous avons donc des choses à dire, c’est pourquoi, on cherche naturellement à nous interviewer.

D’autre part, même si peu connus du grand public à nos débuts, nous étions déjà très présents sur le marché du BtoB et dans les médias spécialisés. Cette base a été précieuse en termes de légitimité.

Enfin, nous sommes très proactifs sur les réseaux sociaux qui sont des leviers quasi instinctifs pour notre génération. Ils sont cruciaux pour créer une communauté, en incarnant notre marque et en nourrissant notre proximité.

Votre petit truc en plus ?

Notre bonne humeur, la complémentarité de nos talents et notre solidarité indéfectible. 

Vous aimerez peut-être aussi