Inspiration Paroles de pro

Comment s’organise Benoit BOSSUET, Marketing Manager chez NEOPOST SHIPPING, face aux nouveaux parcours clients ?

Benoit BOSSUET, Marketing Manager chez NEOPOST SHIPPING

La data est un sujet qui m’intéresse beaucoup depuis des années. Cependant, la data n’a pas partout la même maturité et toutes les entreprises n’ont pas les mêmes besoins, mais il y a un minimum à savoir avec un CRM par exemple.

 

 

 

1. QUESTION BUSINESS

Quel est l’enjeu marketing majeur dans votre entreprise en ce moment ?

 

Il y a seulement 6 mois nous n’utilisions que 2 leviers marketing : le site internet et les events. Avec nos nouvelles orientations stratégiques, réorganisation et de fortes ambitions, nous avons revu nos priorités marketing et nous intéressons de près au marketing digital ainsi qu’à notre segmentation et à notre ciblage client afin de déployer l’ensemble des leviers digitaux.

 

Nous avons un enjeu important en termes de données. Nous devons nous perfectionner dans la gestion et l’utilisation des datas. Une fois notre socle BDD devenu qualitatif, nous pourrons nous concentrer sur nos 3 axes principaux :

  • Générer du Leads
  • Notoriété et Image de Marque
  • Être un support à la vente performant

 

2 . QUESTION TRANSFORMATION DIGITALE

Comment vous organisez-vous aujourd’hui face aux nouveaux parcours clients ?

 

Nous n’avons pas d’approche multicanale, nous ne sommes pas encore murs pour cela, mais cela est aussi dû à la nature de notre activité B2B. Nous souhaitons en tous cas maintenant avoir un socle solide en BDD et segmentation avant d’analyser et nourrir notre stratégie marketing multicanale et notre compréhension du parcours client.

 

Dans l’ADN de NEOPOST SHIPPING cela est assez nouveau par ailleurs.  Pour l’instant nous avons d’avantage une démarche commerciale qu’une démarche marketing.

 

Cependant, dans notre stratégie commerciale nous diversifions les leviers de prospection : nos commerciaux sont par exemple formés depuis peu au social selling et aux nouveaux outils de prospection digital 3.0 et nous – le marketing – les embarquons dans cette voie dès leur arrivée dans notre équipe, en les encourageant fortement et en les aidant à plus communiquer et partager via les réseaux – sociaux et physiques.

 

3. QUESTION MÉTIER

On dit qu’aujourd’hui la data est clé en marketing. Qu’en pensez-vous ? (où Pratiquez-vous le data marketing ?)

 

La data est un sujet qui m’intéresse beaucoup depuis des années. Je n’ai pas été surpris, lors de votre petit déjeuner du 15 décembre sur les métiers du marketing de demain, de l’émergence des métiers autour de la data.

Cependant, la data n’a pas partout la même maturité et toutes les entreprises n’ont pas les mêmes besoins, mais il y a un minimum à savoir avec un CRM par exemple.

NEOPOST SHIPPING est aux prémices de la data. Nous utilisons déjà ce que nous avons.

C’est pourquoi j’attends avec impatience le prochain petit déjeuner pour en savoir plus sur les métiers du marketing de demain.

 

4. QUESTION COUP DE CŒUR

Quelle est la compétence clé pour faire face aux enjeux de demain ?

 

Ce n’est pas qu’une question de compétences mais également une question de savoir être. Il faut pouvoir être opérationnel, c’est-à-dire maîtriser tous les outils, du moins un minimum. C’est plus intuitif pour les millénials que pour les générations précédentes, mais il faut absolument s’y mettre.

Il est nécessaire aussi d’avoir du bon sens et d’être curieux ; en tant que marketeurs nous devons nous intéresser à tout.

 

Pour finir, il faut être agile dans le sens où il faut savoir être flexible et savoir également dire non et gérer ses priorités pour ne pas se retrouver submergé.

Mais le principal dans tout cela c’est d’aimer son métier et être un véritable couteaux-suisse.

Dans toutes organisations de plus de 30 ou 40 personnes, le marketing est pertinent mais pour déployer toute sa force, il doit désormais être aligné avec les équipes commerciales. Il est important d’aller voir les clients avec les commerciaux pour mieux les cerner et comprendre ce dont ils ont besoin.

 

5. QUESTION DISRUPTION

Quelle est l’innovation qui vous a marqué ces derniers mois ?

 

Les innovations qui m’ont le plus marqué sont tous les progrès autour de l’l’intelligence artificielle, qui touche tous les domaines, y compris la logistique, comme l’automatisation poussée des chaînes logistiques (pour préparer les commandes et livrer encore plus rapidement). Et les plus grandes innovations à venir concernent la logistique urbaine, qui est en forte évolution en raison de l’essor du eCommerce.

 

Pour exemple : il existe aujourd’hui des camions grande capacité, transportant eux même un plus petit véhicule permettant de réaliser le dernier kilomètre de livraison. La suite ? un essor de la robotisation, comme la livraison par drone qui devient une réalité.

 

6. QUESTION ROUTINE

Quelle est votre appli préférée ?

 

Je n’ai pas beaucoup d’applications. Mais celle dont je me sers le plus souvent reste LinkedIn. C’est le réseau social que j’affectionne le plus en ce moment.

Il y a aussi une application qui éveille ma curiosité, ces derniers jours : Goodtogo. C’est une application qui permet de découvrir les restaurateurs qui proposent un repas avec les invendus de la journée.

 

7. VOTRE TRUC

Votre secret pour garder du recul dans un monde d’instantanéité, d’immédiateté, d’infobésité, de rapidité et d’extrême mobilité

 

Nous en sommes tous conscients, nous sommes de plus en plus inondés par l’information, même si celle-ci est – heureusement – de plus en plus organisée et accessible via des outils de collaboration avancée.   Un employé passe 30 à 40% de son temps à chercher l’information selon certaines études, et cela ne me surprend pas du tout.

 

Il faut donc s’efforcer de rester serein face à cette mine de données, pour ne pas se laisser envahir et devenir improductif. D’où à nouveau ce besoin de compétence dans l’analyse de données.

 

La mobilité dans le travail est selon moi un réel atout pour pouvoir équilibrer sa vie professionnelle et privée. Cela s’apprend mais apporte très rapidement des bénéfices tant à l’employé qu’à l’entreprise.

 

Et concernant la gestion des priorités, je pense qu’avec un peu d’expérience, on s’aperçoit que de toute façon les priorités reviennent quand elles sont vraiment des priorités, dont inutile de vouloir satisfaire tout le monde constamment.

 

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Vous aimerez peut-être aussi