Génération de leads Stratégie Marketing

Pourquoi se préoccuper de son Authorship ?

Par Pierre-Marie Papineschi, expert formateur en marketing digital spécialiste du SEO

Il serait de bon aloi de commencer par définir ce qu’est l’Authorship. La sphère Google ne cesse de grandir, et les nouveautés de s’empiler. Au rayon des réseaux sociaux, on peut retrouver l’une d’entre elles : l’Authorship. Il s’agit là de la possibilité d’associer son profil Google +, à son site web. C’est un moyen pour Google, d’en savoir un peu plus quant aux auteurs d’articles publiés sur le web. Dans la pratique, il suffit d’ajouter une petite ligne de code pour que vos articles soient reconnus comme vous appartenant, vous, personne réelle enregistrée sur Google+ Ainsi, reconnus, Google peut afficher dans ses Serps, plusieurs informations comme votre photo, votre nom, et même d’autres articles publiés.


fig 1 : exemple de résultat utilisant la balise rel=author

Même si Google annonce vouloir réduire l’espace dédié à l’auteur d’un article dans ses serps (15%), il apparaît toujours que votre résultat prend une place plus importante. Quoi de mieux pour donner envie à l’internaute de cliquer. Un étude menée par la société Catalyst Serch Marketing, début 2012, mettait en chiffre ce fait. Ils annoncent ainsi que le taux de clic serait bien plus important pour un résultat proposant des rich snippet. Ce taux de clic est ainsi directement lié à la crédibilité de votre résultat. L’article qui est ainsi proposé par Google est proposé après vérification de l’identité de l’auteur. Plus de spinning content ou autre généré automatiquement. Par ce biais, Google, qui veut rendre le web plus pertinent, s’arme d’un nouvel outil, comme l’annonce Othar Hansson, ingénieur chez Google : « Nous savons que le contenu intéressant provient de grands auteurs, et nous recherchons attentivement comment cette balise (rel=author) pourrait nous aider à mettre en évidence les auteurs et à classer les résultats de recherche ». C’est bien là l’enjeu de la firme : trouver le juste classement pour ses Serps. Ainsi, pour ne pas partir à la dérive et voir le web se doter de nouveaux faux profils, ou tout autres manipulations frauduleuses, Google met en place un indicateur, autrement appelé : AuthorRank. Un peu à la manière du PageRank, l’AuthorRank est un algorithme qui va pouvoir donner des informations sur la qualité des profils Google+ et ainsi des articles publiés via la balise rel=author. Ainsi le référencement naturel, nos positions dans les Serps s’en voient directement impactées par ce classement. Une étude publiée sur l’excellent SEOMoz, montre l’effet direct sur les Serps d’un profil de qualité sur le positionnement de son article.


fig 2. Effets de l’AuthorRank sur le positionnement Google

Le but est donc de tout imaginer pour obtenir un meilleur AuthorRank pour nos profils. Et bien sûr, comme pour le PageRank, les éléments entre nos mains sont minces, très minces. On peut toutefois imaginer que le niveau d’engagement sur Google+ est important, tout comme le nombre de personnes dans nos cercles, la fréquence de nos articles, le nombre de fois qu’ils sont repris, le nombre de +1… Bref, plus on sera écouté sur la toile, plus on gagnera en crédibilité vis à vis de Google. Il est certain que le petit réseau social Google+ prendra de plus en plus de place dans notre logique marketing. L’impact pour le moment, n’est pas avéré par Google, Matt Cutts annonçant lui-même « Si vous proposez du contenu intéressant, les personnes vous feront des liens, aimeront sur Facebook, lui attribueront des +1… Mais cela ne veut pas dire que Google utilise ces signaux pour notre positionnement »… Matt, il faudra te montrer un peu plus convaincant à l’avenir.

Vous aimerez peut-être aussi