Efficacité & Agilité Management

C’est quoi le management en 2019?

Les excuses pour ne rien changer sont nombreuses. Certains préfèrent se convaincre qu’il est plus prudent de conserver ses repères plutôt que de risquer la confrontation ou la frustration. On peut les comprendre.

Cependant, il est difficile d’ignorer la période de bouleversement qui touche la société et le monde de l’entreprise. On mentionne fréquemment les technologies et les organisations qui participent à cette innovation mais peu l’importance du management qui doit la conduire. Dans un environnement si mouvant, il sera de plus en plus difficile de rester immobile. C’est, en effet, prendre le risque de subir le changement plutôt que de le conduire.

Pourquoi ne pas changer son management

  • « Mes collaborateurs ne voudront jamais »
  • « C’est du blabla, ça n’a jamais fait ses preuves »
  • « Les esprits ne sont pas matures »
  • « Ça ne marchera pas chez nous »
  • « On n’a ni le temps, ni l’argent »
  • « Tout va très bien, je ne vois pas pourquoi on changerait »…

Vous l’aurez compris, et vous l’avez sans doute expérimenté, les fausses excuses pour ne rien changer sont nombreuses. Certains préfèrent se convaincre qu’il est plus prudent de conserver ses repères plutôt que de risquer la confrontation ou la frustration. On peut les comprendre.

Cependant, il est difficile d’ignorer la période de bouleversement qui touche la société et le monde de l’entreprise. On mentionne fréquemment les technologies et les organisations qui participent à cette innovation mais peu l’importance du management qui doit la conduire. Dans un environnement si mouvant, il sera de plus en plus difficile de rester immobile. C’est, en effet, prendre le risque de subir le changement plutôt que de le conduire.

S’appuyer sur des fondamentaux solides

Depuis de nombreuses années, du fait d’un héritage économique et d’une approche de la performance « traditionnels », nous avons eu tendance à ordonner et gérer le travail par des process lourds et très structurés, voire rigides. L’aspect motivationnel était rarement considéré pour lui-même, mais comme un moyen d’atteindre des objectifs chiffrés tels que la marge ou le chiffre d’affaires. Comment concilier bien-être et performance indépendamment ? De nos jours, de nombreuses sociétés réalisent que le succès découlera finalement de principes étonnamment simples, oubliés sur l’autel de la sophistication et de la maîtrise :

  • Se fier à son bon sens : optimiser ses efforts en sélectionnant les tâches à valeur ajoutée.
  • Penser et faire simple : c’est se faciliter la vie et celle de ses collaborateurs.
  • Être ingénieux : ne pas se focaliser sur un problème, mais penser solution.

Il est parfois bon de se rappeler ces principes désuets pour prendre les bonnes décisions, trouver des solutions et se recentrer sur l’essentiel : les activités à valeur morale et économique.

N’ayez plus peur de changer

Faire évoluer ses habitudes managériales n’est pas une démarche évidente à entreprendre. En effet, c’est avant tout un engagement personnel qui suppose de la conviction et de l’envie. Cependant, dans un quotidien professionnel stressant et chargé, adopter de nouvelles pratiques peut sembler décorrélé des véritables enjeux stratégiques. Chronophage, compliquée, lourde… : leur mise en application souffre d’une mauvaise réputation. Néanmoins, le salut provient souvent de la restauration de valeurs ordinaires, accessibles et partagées.

  • Faire confiance: qu’elle soit réciproque. Il faut que les actes s’accordent avec les paroles.
  • Prendre du plaisir: cela ne provient pas uniquement de bonnes conditions de travail, mais de l’ambiance, de l’intérêt des missions et du sens des responsabilités.
  • Donner envie: impliquer ses collaborateurs dans la définition des objectifs et la façon d’y parvenir pour les responsabiliser et les motiver davantage.
  • Oser: valoriser l’erreur pour encourager les idées et les prises d’initiatives.
  • Penser collectif: animer l’esprit d’équipe, indispensable à la motivation et à l’émergence des meilleures idées.

Les bonnes pratiques qui facilitent un management innovant

Avoir des repères et valeurs solides pour guider ses choix est indispensable. Néanmoins, ne soyons pas naïfs. Pour être efficace, il faut également s’appuyer sur des techniques faciles à déployer quotidiennement.

  • Recréer du lien au sein de son équipe autour de rendez-vous, événements et temps de partage réguliers
  • Apporter de la convivialité, propice à l’émulation collective et au bien-être : espaces de travail accueillants, moments de célébration…
  • Être à l’écoute de ses collaborateurs pour ne rater aucune bonne idée ou suggestion d’amélioration

Pour les plus ambitieux ou les plus avancés, des techniques éprouvées peuvent apporter un support davantage structuré.

  • Le Design Thinking: adopter une approche utilisateur pour déduire les fonctionnalités les plus en adéquation avec le besoin de son client. C’est l’alliance de l’intuitif et de l’analytique pour parvenir au travers d’essais et de tests à une offre optimale pour l’expérience client.
  • Le Lean Start-up: approche et techniques alliant le principe d’efficacité du Lean, à la réactivité et l’agilité des start-up. Cette méthode consiste à procéder par itération en réduisant le temps de mise sur le marché, en acceptant l’erreur et en optimisant la solution une fois commercialisée.

Comment être un bon manager en 2019 ?

Au-delà des appuis théoriques, des qualités sont nécessaires pour déployer avec succès les bonnes pratiques managériales et emporter l’engagement de ses équipes :

  • Empathie : comprendre ses équipes pour trouver les leviers d’engagement et d’épanouissement pour préserver leur soutien.
  • Courage et endurance : imposer des évolutions est loin d’être une tâche facile. Elle nécessite du temps, de la patience et de la conviction.
  • Leadership: croire en ce qu’on fait et transmettre sa propre certitude en la réussite du projet.
  • Honnêteté et humilité: paradoxalement c’est en demandant de l’aide que vous obtiendrez la confiance et le soutien de vos équipes.

Conclusion

De nombreux articles et interviews ont été publiés sur le nouveau management. Il n’est pas difficile de bénéficier d’idées nouvelles et de conseils sur le sujet. Le plus dur n’est donc pas tant de trouver des pratiques innovantes que de faire évoluer les anciennes. Se libérer des habitudes qui ont la vie dure, tel est le challenge.

Pour y parvenir, il faut s’assurer de l’envie, du besoin et de l’adhésion de ses collaborateurs. Sans cela, vos efforts seront vains pour remporter leur soutien. Vous ne pourrez faire évoluer vos pratiques tout seul.

Communiquer doit être votre outil principal. C’est ainsi que vous désamorcerez les situations difficiles et anticiperez les retours négatifs. Communiquez souvent et avec clarté ! Donnez envie de vous suivre !

Ne vous lancez pas seul, bien manager ça s’apprend. Faites-vous accompagner pour adopter de nouvelles pratiques managériales.

Vous aimerez peut-être aussi